Techniques MTMAI

Les techniques de mobilisation des tissus mous assistés par instrument (MTMAI) sont devenues incontournables dans le domaine de la préparation sportive et de la récupération. On retrouve souvent la MTMAI sous le vocable anglais IASTM (Instrument Assisted Soft Tissue Mobilization) ou encore l’utilisation du terme blade.

Ces techniques sont basées sur les principes du massage à friction croisée James Cyriax.

On utilise des instruments généralement en acier inoxydable avec des bords et des contours biseautés qui peuvent s’adapter aux différentes zones anatomiques du corps et permettent une pénétration plus profonde. Ces techniques sont utilisées pour la détection et le traitement des troubles des tissus mous.

Une description proposée pour la MTMAI est  » une intervention qualifiée qui comprend l’utilisation d’outils spécialisés pour manipuler la peau, le myofascia, les muscles et les tendons par diverses techniques de compression directe ».

On dit que les techniques elles-même ont évolué à partir du Gua sha qui est une méthode utilisée dans la médecine chinoise. Le Gua sha utilise des instruments aux bords lissés pour gratter la peau jusqu’à l’apparition de taches rouges. Cependant, Gua sha a une logique, des objectifs et une méthode d’application différents de la MTMAI.

La MTMAI ne peut pas être faite seul, elle doit être combinée avec un programme de mouvement et de renforcement pour améliorer le remodelage des tissus.

Dans notre approche de la MTMAI, on prendra en considération les travaux faits par Thomas Myers sur les méridiens myofasciaux qui parcourent notre corps. Ainsi, les techniques utilisées en masso-kinésithérapie s’orienteront dans une approche globale du corps et non de manière segmentaire.